FR / EN

Biographie

Quatre flûtes traversières (ut - alto - basse - piccolo), une voix, et très rarement du saxophone alto 

Sylvaine Hélary

Bénéficiant d’une solide formation classique, ayant plongé dans les vertiges de l’improvisation auprès de Bernard Lubat, cette flûtiste fait partie de ces solistes qui établissent un lien naturel entre la musique contemporaine, le jazz et divers courants de musique nouvelle. Sa curiosité la conduit vers des projets souvent pluridisciplinaires, tels que Printemps, et des travaux transversaux.


Clairement identifiée par le milieu professionnel dans lequel elle évolue, Sylvaine Hélary a notamment été désignée musicienne française de l’année 2018 par l’équipe de rédaction du journal Jazz Magazine. À ce jour, elle compte à sa discographie une vingtaine d’enregistrements dont certains à son nom furent encensés par les critiques spécialisées. Son dernier album Glowing Life sorti en novembre 2020, a été récompensé par 3FFF Télérama et Choc Jazzmag.


Compositrice, elle écrit pour des commandes (l’ONJ de François Maurin, Festival Sons d’Hiver) et développe son univers dans ses propres groupes : le quartet acoustique Shore Skipping, le trio The Edge of Memories, le quartet Glowing Life, son solo Friselis, le quintet La Tête de Lark — en collaboration avec Sarah Murcia, et sa prochaine création, un ensemble de neuf musicien.ne.s, L’Orchestre Incandescent. Elle co-signe avec Antonin Rayon la musique du dernier spectacle de Sylvain Creuzevault, Les Frères Karamazov.


Sylvaine Hélary collabore avec Le Théâtre de Vanves en tant que compositrice associée et la SMAC, Le Petit Faucheux à Tours en tant qu'artiste associée.



« Cette virtuose de la flûte à l’oreille extralucide ne se laisse enfermer ni par les codes de son instrument 

ni par les frontières esthétiques qu’elle franchit allègrement… » 

Franck Bergerot



Crédit photo : Patrick Essex