FR / EN

Biographie

Quatre flûtes traversières (ut - alto - basse - piccolo), une voix, et très rarement du saxophone alto 

Sylvaine Hélary

Bénéficiant d’une solide formation classique, ayant plongé dans les vertiges de l’improvisation auprès de Bernard Lubat, cette flûtiste fait partie de ces solistes qui établissent un lien naturel entre la musique contemporaine, le jazz et divers courants de musique nouvelle. Sa curiosité la conduit vers des projets souvent pluridisciplinaires, tels que Printemps, et des travaux transversaux (Panoptiques avec Valérie Dassonville, le Théâtre du Menteur à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis).


Elle a fait partie du Surnatural Orchestra pendant dix ans. Elle joue avec Noémi Boutin (duo Myssil, les spectacles jeune public Entre Chou et Loup et La Tête à l’Envers), intègre le sextet de Marc Ducret (Chroniques de la Mer Gelée), le septet « Anabasis » de Dominique Pifarély, a joué dans le quintet de Didier Levallet (Voix Croisées), le tentet d’Ève Risser (White Desert Orchestra) ou encore La Vapeur au-dessus du riz d’Alexandra Grimal. 

Elle a été conviée plus récemment à faire partie du quintet Orca Noise Unit de Jozef Dumoulin et fera partie de la prochaine création d’Aquaserge Orchestra autour de la musique contemporaine.


Elle collabore avec de nombreux musiciens tels que Steve Coleman, Dominique A, Fantazio, Robin Fincker, Théo Ceccaldi, Sylvain Rifflet, Nicole Mitchell, Edward Perraud, l’ONJ, Régis Huby, et participe à des projets d’échanges avec la scène de New York (Kris Davis, Matt Mitchell, Tim Berne, Dan Weiss, Ingrid Laubrock, Tom Rainey) et de Chicago (The Sync, programme d’échange The Bridge, avec Ève Risser, Mike Reed, Fred Lonberg-Holm).


Elle réalise ses rêves d’écriture et de composition au sein de son quartet acoustique Spring Roll (Antonin Rayon, Hugues Mayot, Bruno Chevillon), de The Edge of Memories (Lynn Cassiers, Anne Paloméres) et de son nouveau quartet Glowing Life (Antonin Rayon, Benjamin Glibert, Christophe Lavergne).

Clairement identifiée par le milieu professionnel dans lequel elle évolue, Sylvaine Hélary a notamment été désignée musicienne française de l’année 2018 par l’équipe de rédaction du journal Jazz Magazine. À ce jour, elle compte à sa discographie une vingtaine d’enregistrements dont certains à son nom furent encensés par les critiques spécialisées. Son double album Printemps / Spring Roll, a été récompensé par Choc de Jazz Magazine et élu Citizen Jazz.


Elle a récemment reçu une commande de la part de l’ONJ (Frédérci Morin) pour composer deux pièces pour 17 interprètes, qui feront partie du programme « Rituels » - création le 9 novembre 2019 à Radio-France.


« Cette virtuose de la flûte à l’oreille extralucide ne se laisse enfermer ni par les codes de son instrument 

ni par les frontières esthétiques qu’elle franchit allègrement… » 

Franck Bergerot



Crédit photo : Patrick Essex